Florence Magnin

C’est avec un immense plaisir que nous présentons aujourd’hui une grande dame de l’illustration et de la bande dessinée qui sera parmi nous aux Aventuriales. Nul doute que nombre des visiteurs de notre Salon seront ravis de la rencontrer.




Florence Magnin est née quelque part dans Paris dans le courant du siècle dernier. Après s’être très vite abreuvée de contes et de légendes, elle s’essaye à l’illustration et compose des mondes oniriques très vite adoptés par de nombreuses revues et maisons d’édition pour leurs couvertures. Plus d’une centaine à partir des années 70. De là à réaliser des cartes de jeux de tarot, des coffrets, des plateaux de jeux, il n’y a que l’espace de quelques coups de crayons dont les mines tracent bientôt des univers de fantasy où évoluent, dans des décors verniens, licornes, fées et autres créatures fantastiques. Puis, en 1990, avec le scénariste Rodolphe, elle se lance dans la bande dessinée et livre deux séries : L’Autre Monde et Mary la Noire. Plus tard, elle réalisera toute seule L’Héritage d’Émilie. Puis ce sera Contes aux Quatre Vents pour lequel, en 2010, elle a reçu le Prix spécial aux Imaginales d’Épinal.


Bibliographie


Bandes dessinées


L’autre Monde (scénario de Rodolphe)  L’intégrale (2001)

 

A bord de son avion, Jan arrive dans un pays sorti droit d'un rêve, ou plutôt d'un cauchemar puisque son douloureux atterrissage lui vaut d'être hospitalisé. Très vite Jan se rend compte que les autochtones le prennent pour un olibrius qui n'a plus toute sa raison. Cet "autre monde" semble échapper au temps et à l'espace, victime d'une menace insolite : le ciel se rapprocherait inexorablement du sol ! Un cycle fantasmagorique de deux albums prolongé par Mary la noire. Cette très belle histoire, véritable conte de noël fantastique, imaginée par Florence Magnin et Rodolphe au début des années 90, est regroupée sous forme d'intégrale reprenant les deux albums. Un beau livre qui bénéficie d'un cahier de présentation de huit pages.



Un an après la parution de l'intégrale L'Autre Monde, voici enfin l'autre fameux diptyque imaginé par Rodolphe et Magnin qui sent bon l'aventure maritime sur fond de légendes celtiques. Un superbe ouvrage enrichit d'un cahier d'inédits de 10 pages qui précédera, de trois mois, la parution du deuxième volume de L'Héritage d'Émilie par Florence Magnin . Nordwick, une petite accrochée au bord de la côte. Une nuit, dans le cimetière, des homes déterrent le cadavre d'une femme... Déjà on susurre qu'il y aurait un lien avec les apparitions inexplicables d'Edward, feu roi d'Angleterre ! Sans compter cette île où vivraient des marins pourtant portés disparus en toute insouciance ! Que se passe-t-il réellement ? Quel rapport y aurait-il entre toutes ces manifestations anormales ? Un homme Lord James, écrivain séduisant, se rend à Nordwick afin de tenter de trouver une solution à cette énigme. L'explication, Mary la Noire, une femme de caractère respectée des marins, semble la détenir : ces morts attendent le grand passage vers l'au-delà et accomplissent leur purgatoire parmi les vivants. Non sans mal... Ce deuxième conte fantastique de Florence Magnin et Rodolphe, après L'Autre monde, est réuni en une intégrale enrichie d'un cahier de 10 pages réunissant les inédits. À noter une nouvelle fois le travail graphique accompli par l'illustratrice Florence Magnin dans un style pictural de toute beauté !



Nous sommes dans les années 1920, à Paris. Émilie, une jeune femme danseuse au Moulin-Rouge, reçoit une énigmatique lettre d'un huissier. Stupéfaite celle-ci apprend qu'elle hérite - d'un grand oncle mystérieux - d'un château situé en Irlande, dans le Connemara ! Mais que cache vraiment ce " cadeau " tombé du ciel ? Commence alors pour elle un fabuleux voyage dans le temps, sur ces terres celtiques que l'on dit sacrées... Une fois encore Florence Magnin excelle dans ces ambiances mystérieuses qu'elle sait mieux que quiconque restituer grâce à un style très personnel et subtil.




"Je crois que je rêve..." 11 ans... A la frontière de l'enfance, où règne encore la magie, Gaèlle fabrique les masques qui lui ouvriront les portes des territoires interdits... Mais le trop vieux pays des contes, qu'on dit à tort rose et bleu, cache dans l'ombre des créatures que l'enfer même a exilées... L'Ogre surtout y règne en maître, et sa descendance sur Terre chasse sans fin les innocents qui n'ont pas su voir à temps que sous le masque luisent des dents...



Livres illustrés

 

- L'Univers d'Ambre (1995) texte de François Nedelec

 

- Contes Aux quatre Vents (2009)

 

- Orbret – Les Fleurs et le Vent 1 (1991) texte de Hugues Douriaux