Bernard Henninger

 

Informaticien de formation, cameraman, Bernard Henninger se consacre à l’écriture depuis ses vingts ans. .Son premier roman, « Le souffle du rêve », l'histoire d'une jeune femme qui désire avoir des ailes… est paru en 2000. En 2006, il obtient le prix de la SPEPA pour « Le Censeur ».

 

Son goût le porte vers la science-fiction. En 2014, avec son quatrième roman « Impulsion », fiction scientifique contant l’histoire d’une sonde à destination de Pluton et la vie très sentimentale de celle qui l’a conçu.

Il adore les nouvelles... Sa dernière nouvelle « La Retraite d’Eugénie » a été primée au concours VISIONS DU FUTUR 2017

 

 

 

 

Bibliographie

Les Sacrifiés

 

En charge d'une cohorte de chercheurs, des Sacrifiés, Deslav part à l'assaut du Caucase. Leur mission : découvrir les moyens de sauver l'humanité. En expiation des fautes de leurs ancêtres scientifiques, ils acceptent de s'exposer à la radioactivité, pour explorer ces Terres Gastes où la vie explose en mutations mal connues... C'est l'histoire d'un guide qui se perd..., bien après la grande guerre nucléaire, dans un monde où ne subsistent, au sud du Caucase, que d'improbables dictatures dominées par des intégristes musulmans. Mais si le guide s'égare, qui conduira le guide ?

Impulsion 

 

Impulsion : ce qui permet de se lancer et modifier son parcours pour la vie entière. C'est aussi ce qui propulse un objet spatial vers son objectif.

 

Etudiante en école d'ingénieurs, Bénédicte attend le grand amour, lorsqu'une annonce sur le panneau d'affichage de son école attire son attention : une certaine fondation Vestiboran, aux USA, a lancé un concours pour concevoir une sonde à destination de Pluton.

Bénédicte ne s'est jamais intéressée aux planètes mais, suivant son impulsion, elle vole l'annonce. Dès lors, sa vie est changée, elle découvre les étoiles, le monde des sondes spatiales, un univers où les machines côtoient les rêves les plus fous...

Convoquée pour défendre son projet, Bénédicte l'emportera devant Rudra, brillant mathématicien Indien. Bénédicte pensait ne concevoir qu'une sonde spatiale mais voilà qu'elle tombe amoureuse de Rudra, que la fondation engagera aussi. La sonde de Bénédicte s'envolera, malgré les aléas que leur infligera une vie où l'une comme l'autre se retrouvent bientôt seules au monde.

 

Le Censeur 

 

Albert, écrivain se débattant avec une vocation têtue, se rend à son rendez-vous mensuel avec son censeur, sans se douter que le destin s'apprête à lui jouer un tour. Dans le salon de son censeur, Albert se laisse glisser dans une

rêverie douce amère sur la littérature, ses échecs et ses aspirations, peut-être s'est-il toujours surestimé ? Depuis le temps, Albert a sympathisé avec son censeur - Thomas - qui se contente de critiquer son goût désuet des histoires. Parfois, il invite Albert à déjeuner avec une bonne bouteille de Bordeaux et une discussion jamais close sur l'essence du bon style. Or, ce matin-là, rompant avec ses habitudes, Thomas lui présente une géante prénommée Sonia, en larmes, auteure d'un pavé - refusé - et lui suggère d'aider Sonia à retravailler son texte. Faute d'être édité, Albert trouve l'amour. Certain de n'avoir plus aucun désir d'écrire, Albert se consacre à son couple, à faire la cuisine et à aider sa compagne - devenue écrivain - à peaufiner ses romans : Albert aimerait se faire une raison et ne plus être le jouet de ses... désirs ? Espoirs ? Illusions ? Ce quelque chose qui persiste et qui refuse d'obéir à ses bonnes résolutions...

Le Souffle du Rêve

 

Quand était venue son tour, Niña avait eu un rire gêné, puis, par honnêteté, avait avoué son rêve, un rêve ancien et tenace, dont l’origine se perdait au-delà de ses souvenirs : elle désirait des ailes. Elle avait senti sa voix s’effriter et manquer de chaleur, comme si elle mentait. Elle n’était pas certaine de dire la vérité, au fond, et il lui manquait de cette passion nonchalante qui sied si bien en société et qui allume le désir dans le regard des autres. Fred, légèrement narquois, lui avait demandé pourquoi faire : pour voler, avait-elle répondu. Un silence embarrassé avait suivi sa déclaration : sa passion semblait indécente. Elle manquait de modestie, aussi.

 

La Dernière volonté de Heike

 

Quoi de plus étrange, et de plus étranger, à nos yeux, qu'une allemande, professeur de français, férue de romantisme, venue se perdre à Paris après la chute du Mur. Elle qui avait rêvé toute sa vie du Paris de Nerval, et qui a tout quitté pour y vivre, ne connaît que la misère, la crasse, et ce type, Marco, qui la suit partout et qui rêve de la violer. Révoltée, solitaire, repoussée de partout, obsédée par un désir de suicide récurrent, Heike se raccroche à une ultime envie : trouver la rue de la Vieille Lanterne, près du Châtelet, là où Nerval s'est pendu, désespéré, et dandy : avec son chapeau haut-de-forme sur la tête...

 

 

Nouvelles

  • 2015: Cargo Zuàng Zhi dans la revue Solaris n°193
  • 2014: Mon cœur pleura Léda dans l'anthologie Le réchauffement climatique et après
  • 2014: Le bagne de Qamdo dans l'anthologie Dimension système solaire
  • 2011: Impulsion dans la revue AOC n°21
  • 2010: Thalie des morts dans la revue AOC n°15
  • 2009: Il, qui prend des notes chez Les vagabonds du rêve
  • 2008: Le dit de Dajê Nin aux éditions Souffle du rêve