Andréa Deslacs

 

Andréa Deslacs a clôturé ses études universitaires de médecine par une thèse sur la vision d’auteurs de science-fiction, du XIXe jusqu’à la fin du XXe siècle, sur les évolutions de la médecine (avec trois axes majeurs : le clonage, la cybernétique, les progrès scientifiques).

 

Présidente de l’association des Plumes de l’Imaginaire (association loi 1901) impliquée dans la promotion de la littérature de science-fiction fantasy fantastique, plusieurs de ses nouvelles personnelles ont été publiées à travers différents webzines et la revue Etherval, dont elle devient à partir du 8e numéro la rédactrice en chef.

 

Son cycle de gaslamp fantasy « Heaven Forest » est désormais chez Hydralune. Quant à sa nouvelle « Comme un têtard dans l’eau », premier prix Visions du Futur 2017, elle sera publiée cet automne.

https://www.facebook.com/ AndreaDeslacs/

https://andreadeslacsfantasy. wordpress.com/

 

Une interview:

http://www.phenixweb.info/ DESLACS-Andrea

 

 

Bibliographie

 

Darkwood: Heaven Forest (Tome 1)

 

Dans une Double Breytain en plein bouleversement industriel, l’effervescence règne autour du manaschiste, combustible fossile dont l’utilisation révolutionne le monde en cette fin de XIXe siècle.
Au cœur du duché de Heaven Forest, peu importent les mutations sur la population engendrée par l’exploitation de ce minerai, les autorités ont d’autres priorités, telle la sécurité du port où la mafia sévit.
Ainsi, quand le cadavre d’un inconnu est retrouvé mutilé près des docks, on confie l’affaire – certes singulière, mais de faible importance – à l’inspecteur détective Rhys Overlake, arrivé le jour même en ville. Et si cette enquête s’avérait bien plus complexe qu’un malheureux fait divers sordide ?


Les cordes écarlates

 

Lors du concert donné à l’occasion de l’anniversaire princier, l’incroyable se produit : Artzel, jeune musicien prodige, réussit à envoûter le public avec l’Hymne Écarlate. La première note émise par le singulier violon blanc aux cordes écarlates conquiert aussi bien le cœur du mélomane que celui du quidam le plus ignorant en musique.

Seuls Artzel et son maître savent que cet hymne est spécial, car depuis qu’ils l’ont entendu, cette mélodie ne cesse de les hanter. L’ennui, c’est que la partition est incomplète. Bientôt, le désir d’en connaître les notes suivantes tourne à l’obsession. Mais quand la folie guette, nul ne sait sur quel pied danser…

 Nouvelles:

  • 2017: Comme un têtard dans l'eau dans Présence d'esprit
  • 2017: Reflet d'âme dans la revue Etherval n°10
  • 2017: Mignone dans l'anthologie Magie
  • 2017: La fièvre de l'or rouge chez Hydralune
  • 2016: Pour une étincelle dans l'anthologie Âtres et bougies
  • 2015: Irium dans la revue Gandahar n°5
  • 2014: Tout et peu importe quoi dans la revue Corbeau
  • 2013: États d'âme dans la revue Etherval n°2
  • 2012: Trahison ! dans la revue Etherval n°1
  • 2012: Pour une vingt-cinquième heure sur le site d'YmaginièreS
  • 2010: Ô toi, ma Nemesis, de l'autre côté du placard ! pour la websérie Histoires de la Pleine Lune