Andréa Deslacs

 

Auteure marseillaise espiègle, Andréa Deslacs a fait ses premières armes à l’université en passant une thèse à la fois littéraire et scientifique sur la vision des évolutions de la médecine par les auteurs de science-fiction.

Passionnée de littérature de l’imaginaire, elle est tombée sur son premier livre de SFFF à l’adolescence. Vingt-cinq plus tard, elle est reste une lectrice fidèle.

 

De la lecture, elle passe à l’écriture en 1994, se perfectionne à partir de 2008 en interagissant sur des forums d’écriture avant de se voir confier des responsabilités sur lesdites plateformes. Prête à aider et soutenir les autres auteurs de l’imaginaire et à promouvoir les jeunes talents francophones, elle prend la présidence de l’association des plumes de l’Imaginaire en 2011, poste qu’elle occupe toujours. Elle devient ainsi la représentante légale d’Etherval, revue papier, numérique et audio de science fiction fantasy fantastique, créée en 2012 par l’association.

 

 

Heaven Forest - Tome 1, Darkwood

 

Dans une Double Breytain en plein bouleversement industriel, l’effervescence règne autour du manaschiste, combustible fossile dont l’utilisation révolutionne le monde en cette fin de XIXe siècle.

 

Au cœur du duché de Heaven Forest, peu importent les mutations sur la population qu’engendre son exploitation. Les autorités ont d’autres priorités, telle la sécurité des cargos du port où la mafia sévit. Ainsi, quand le cadavre mutilé d’un inconnu est retrouvé à distance, on confie l’affaire - certes singulière, mais de peu d’importance - à l’inspecteur détective Rhys Overlake, arrivé le jour même en ville. Et si cette enquête s’avérait bien plus complexe qu’un malheureux fait divers sordide ?

 

Heaven Forest est une uchronie XIXe, teintée de steampunk et qui prend des accents de polar fantastique tout en y mêlant des éléments de fantasy urbaine. Une alchimie atypique au service d’un univers riche et d’une histoire complexe.

 

 

Lors du concert donné à l’occasion de l’anniversaire princier, l’incroyable se produit : Artzel, jeune musicien prodige, réussit à envoûter le public avec l’Hymne Écarlate. La première note émise par le singulier violon blanc aux cordes écarlates conquiert aussi bien le cœur du mélomane que celui du quidam le plus ignorant en musique.

Seuls Artzel et son maître savent que cet hymne est spécial, car depuis qu’ils l’ont entendu, cette mélodie ne cesse de les hanter. L’ennui, c’est que la partition est incomplète. Bientôt, le désir d’en connaître les notes suivantes tourne à l’obsession. Mais quand la folie guette, nul ne sait sur quel pied danser…


  • 2010 : Ô toi, ma Nemesis, de l'autre côté du placard ! , nouvelle fantastique pour la websérie diffusée par Werewolf Studio des "Histoires de la Pleine Lune - Edition Halloween" et qui est également disponible sur le site d’YmaginèreS.
  • 2012 : Pour une vingt-cinquième heure, nouvelle fantastique, disponible à la lecture sur le site d’YmaginièreS.
  •  2012 : Trahison !, nouvelle de SFFF, publiée dans la revue Etherval n°1 « Tu quoque fili »
  • 2013 : États d’âme, nouvelle de fantasy, publiée dans la revue Etheval n°2 « Ut pictura ars magica »
  • 2014 : Tout et peu importe quoi, nouvelle d’horreur, publiée dans la revue Corbeau - Littérature noire n°3
  • Auteure des « missives d’Etherval », pastiche journalistique de light fantasy, de l’intégralité des numéros de la revue Etherval