Nathy

 

Nathy est née en 1967 en région parisienne, a longtemps vécu dans le sud-ouest de la France. C’est à présent en Auvergne qu’elle vit depuis de nombreuses années. Hormis l’écriture sa grande passion c’est le graphisme, elle dessine et peint depuis des années. En fait, elle a tenu un pinceau avant de savoir lire. Aujourd’hui, elle est illustratrice 2D et 3D.

Sa troisième passion est la lecture, véritable bibliophage pendant son enfance et son adolescence, elle a lu a peu prêt tout ce qui lui tombait sous la main. Des contes pour enfants aux mythes et légendes, en passant par de la science-fiction, de l’anticipation et bien sûr du fantastique. Mais également beaucoup de littérature classique, avec une grosse préférence pour celle du XIXe et ses écrivains romantiques.

L’un des premiers auteurs à emmener dans son monde fut Abraham Merritt, Nathy ne compte plus le nombre de fois où elle a lu Le Visage dans l’Abîme. Ensuite, elle a enchaîné avec des écrivains tels que Lovecraft et Bradbury, avec la célèbre Foire des Ténèbres. À cette époque-là, elle était encore au collège, et malgré l’envie d’écrire, son roman de SF n’a jamais dépassé quelques pages. Comme beaucoup d’adolescentes, elle a fait des poèmes en prose, en général, assez sombres, couché des réflexions personnelles sur le monde qui l’entourait. Puis elle a déménagé pour partir dans les Landes où elle a fait ses années de lycée et cessé d’écrire durant de nombreuses années. Cependant, elle n’a jamais arrêté de lire, ses goûts s’orientant vers le fantastique avec Matheson, Jean Ray, Koontz, mais également vers la Dark Fantasy.

 

Il y a un peu plus de dix ans, l’envie d’écrire est revenue. Le projet d’un roman sur la vie d’un vampire prenant forme, Nathy s’est lancée dans de longues recherches sur le sujet…

Mais se sentant incapable d’aligner les idées qui se bousculaient dans sa tête, elle suggéra à un des membres d’Outre-Monde (forum littéraire pour lequel elle réalisait des créations graphiques et qu’elle fréquente toujours) d’écrire ce qu’elle avait en tête – désirant, elle, illustrer tout cela. Mais cela ne s’est jamais fait.

Désireuse de se lancer, Nathy a été encouragée et c’est alors qu’elle a écrit sa toute première nouvelle…

 

Elle en a commencé d’autres sans jamais les terminées, les trouvant peu intéressantes

En novembre 2009, Nathy rejoignait le forum TDM (The Dark Moon) ; une communauté créée autour d’un livre éponyme en cours d’écriture. Parmi les membres, certaines écrivaient et publiaient leurs histoires dans une des sections, ce qui a remotivé Nathy à reprendre la plume. Elle a amorcé une nouvelle qui de «fil en aiguille» s’est transformée en roman. Ainsi est né Dark-Side son premier roman vampirique, puis ce fut Anamorphose et Sombre-Rêve ainsi que d’autres textes. Ces histoires étaient plus des délires entre copines qu’autre chose. Mais elles l’ont encouragée, l’ont soutenue et sans elles Nathy n’aurait jamais pensé être éditée un jour. Elle écrivait pour le seul plaisir d’écrire, de créer un monde, des personnages… sans aucune volonté de vouloir faire publier quoi que ce soit.

Elle a donc commencé par reprendre le manuscrit d’Anamorphose… ce fut long, un an de travail, de corrections, de réécriture…

Puis une nouvelle maison d’édition est passée par là et lui a proposé de la publier. Suite aux demandes des lecteurs/lectrices, Nathy s’est lancé dans la réécriture complète de son premier roman qui lui tenait à coeur. Après l’avoir repris plus de cinq fois, une nouvelle mouture a vu le jour et sera prochainement publiée par Lune-Ecarlate. En attendant, Nathy a mis à disposition gratuitement sa première nouvelle, elle aussi entièrement retravaillée, puis une autre histoire courte : Lucrezia, fille d’Astaroth, un spin off d’Anamorphose, tiré d’un recueil de nouvelles en préparation.

Au travers de Dark-Side, qui sera proposé en trois tomes, Nathy vous invite à pénétrer dans son monde fait de vampires, où elle vous suggère de suivre les pas du chevalier-vampire Cathal.



Que l’on soit vampire ou humain, le passé d’un être laisse des marques indélébiles.
Dante se souvenait de tout.
La violence de l’attaque de Lucrezia. La panique ressentie quand les canines avaient effleuré sa peau et déchiré sa gorge. La douleur épouvantable qui fut la sienne ; le feu parcourant ses veines tandis qu’elle s’abreuvait de son sang. Les soubresauts de son corps refusant la perte de son fluide vital. Son envie de crier, alors qu’aucun son ne pouvait franchir ses lèvres. Des larmes qui coulaient sur son visage pendant qu’elle se délectait de sa vie. Son rire dément, ses humiliations, ses tortures.
Esclave, tel était son nom.
Bien des siècles plus tard, une jeune humaine, Camille, aussi torturée que lui, croisera son chemin. Seront-ils capables d’échapper à leur obscur destin ?


De nos jours. Les vampires vivent toujours dans l’ombre, mais pourquoi certains disparaissent-ils sans laisser de traces ou presque ? L’ordre de la Miséricorde est-il responsable ? Et si c’était toute autre chose ? À toutes ces questions, Cathal, chevalier-vampire, sera chargé de trouver les réponses.

Une nuit, dans un parc, Cathal et Nelly se rencontrent. Saura-t-il faire face à la violence de ses émotions ? La jeune femme fuira-t-elle cet être qui la terrifie ?

En réalité, ne sont-ils pas chacun le pire cauchemar de l’autre ?

 

Préface de Frédéric Livyns :

Alliant l’humanité de ses origines à la bestialité de sa nature, le chevalier – vampire Cathal nous entraîne dans une quête mêlant l’amour à la haine et la vengeance au devoir.”




Recueil de nouvelles fantastiques de Nathy préfacé par Denis Labbé avec en bonus de nombreuses illustrations.
La mort prend bien des visages, parfois, elle peut être la compagne de toujours ou bien être la pire crainte.
Ici, Nathy nous emmène au travers de six nouvelles dans des rencontres parfois inattendues. L'auteur joue avec les clichés éculés, les clins d’œil et les références tant musicales que littéraires



Nouvelles à l'unité