Jean-Basile Boutak

 

Bien qu’il se soit raconté des histoires très tôt, c’est à partir de l’adolescence, suite à la lecture de San Antonio et de son alter ego Frédéric Dard, que Jean-Basile Boutak se frotte modestement à l’écriture. D’autres grands écrivains l’influence(ro)nt : James Ellroy, Isaac Asimov, Didier Decoin ou encore Raymond Chandler, la liste n’étant jamais définitive. Il apprécie chez eux la simplicité et l’efficacité de l’écriture, et tente de s’en inspirer.

Petit à petit, lisant et décortiquant, il fait son apprentissage.

Il a publié plusieurs nouvelles, notamment en numériques.


Jean-Basile Boutak est aussi éditeur. Il collabore en 2012 à la collection « Noir c’est noir » des Éditions Numériklivres où il participe à l’accouchement de quelques textes. Et depuis juin 2013, il est aux commandes de la collection « East End » des Éditions de Londres, dédiée aux polars et romans noirs (avec un nuage de SFFF via la série « Enquête d’imaginaire »), riche à ce jour d’une douzaine de titres.

 

Il anime également des ateliers d’écriture en école primaire.

 

Né en 1980, il est auvergnat et fier de l’être. Il aime aussi beaucoup la Charente-Maritime, qui lui procure force et inspiration.

 

Site Web  - Facebook  - Twitter - Wattpad


En ce qui concerne la SFFF :


Bibliographie


Le père Noël ne meurt jamais, aux Éditions de Londres avec Jean-Marie Apostolidès : un recueil de quatre contes fantastiques autour du mythe du père Noël.

À voile et à vapeur, chez Voy’el, avec neuf autres auteurs : anthologie de SF steampunk LGBT.

Quand les murs tombent, sur le nerval.fr de François Bon : nouvelle fantastique sur l’homophobie.

Le Chant du moustique, en autoédition sur Wattpad : nouvelle SF post-apocalyptique.