Luce Basseterre

 

 

Née en Provence, Luce Basseterre a grandi au Canada. Elle est tombée très tôt dans la SF, mais ne s’est véritablement consacrée à l’écriture que sur le tard. Depuis, et malgré une prédilection pour le Space Opera, elle s’aventure aussi sur d’autres territoires, souvent à la limite des genres. Membre du collectif Cocyclic et de l’association Gandahar, Luce s’investit dans la promotion des littératures de l’imaginaire et de la SF. En 2015, elle participe à l’organisation des Aventuriales de Ménétrol avec l’équipe de Jean-Pierre Fontana et dirige le n° 3 de la Revue Gandahar, consacré aux 24 heures de la Nouvelle. Mai 2016 voit la publication d’un premier roman de Space Opera : Les Enfants du Passé, chez Voy’el.

 

Les Enfants du Passé

 

Djaël Aldrin traîne son exceptionnelle longévité comme une malédiction à travers toute la galaxie. Alors qu’il chine des pièces détachées, un acte compulsif vient bouleverser sa routine. Mais qu’est-ce qui lui a pris, pourquoi avoir acheté cet homme ?

Oshi est né esclave. Remettre en question sa condition lui est inconcevable. Lorsque son nouveau maître l’exige, il doit pourtant s’y efforcer. Mais pourquoi est-ce si difficile ?

Qui est donc cet adolescent allongé sur la table d’un légiste de Nouvelle-France ? Son ADN le désigne comme étant Djaël Scott Aldrin, un pilote d’arche d’exode, né sur Terre, vingt-deux siècles plus tôt, ce qui est bien sûr impossible.

 

Et si ces trois énigmes n’en formaient qu’une ?