Manon Elisabeth d'Ombremont


Manon Elisabeth d’Ombremont est née en 1993 et est étudiante en médiation culturelle à l’Université de Liège. Elle est une grande lectrice SFFF mais également de classiques littéraires, qu’elle dévore sans modération.

Difficile pour elle de se choisir un modèle : elle puise son inspiration partout, mais plus particulièrement chez Pierre Pevel, James Barclay et Alexandre Dumas, ses auteurs favoris. Depuis qu’elle a onze ans, elle écrit sur des plateformes rpg en ligne où elle créée des histoires et des personnages, le but étant d’interagir avec d’autres joueurs. L’écriture devient rapidement une passion, un exutoire. C’est en dark fantasy qu’elle publie son premier roman : les Légendes Faës la chienne de l’ombre. Lancée, elle continue avec une nouvelle gothique (Lune de Miel) et le Nechtaànomicon.

Suite à un défi, elle tente même le thriller psychologique dans la mafia, sur fond de romance lesbienne (Bratva), un roman sortit en mars 2017 chez Sharon Kena.

Touche à tout, elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin !

 

http://dombremont.com https://www.facebook.com/medombremont/https://twitter.com/MEOmbremonthttps://plus.google.com/u/0/+ManonElisabethdOmbremont

 

Une interview en trois parties:

https://scientashic.wordpress. com/2016/12/29/auteur-manon- elisabeth-dombremont-entre- gris-clair-et-gris-fonce/

https://scientashic.wordpress. com/2016/12/30/interview- manon-elisabeth-dombremont- ton-univers-impitoyable/

https://scientashic.wordpress. com/2017/01/03/interview- manon-elisabeth-dombremont-au- rythme-des-beasts-partie-ii/

Bibliographie

 

 

 

Lune de miel

 

Paris, 1876. Lison a perdu ses parents, assassinés dans des circonstances mystérieuses et particulièrement sanglantes.Un an après, elle tente toujours d'échapper à la folie. Au cœur des ombres, un monstre émerge et la tourmente, quelques jours avant son mariage arrangé. Réalité ou construction d'un esprit malade ? Parfois, la frontière peut être mince.

 

Bratva

Rayna est l’ombre du cartel Aslanov. Elle est celle qui exécute les traitres, les balances, celle qui répand la terreur chez leurs ennemis par ses œuvres macabres. Pour elle, la mort est un art et les cadavres, une matière première indispensable. Rayna est un monstre, et elle le vit bien. 
Eleyna est la fille unique de Vassily Aslanov. Élevée dans un monde violent, ses valeurs morales sont viciées, mais pas autant qu'elle l'aimerait. Rayna la fascine et la dégoûte à la fois. Ou plutôt : elle l'obsède et a désespérément besoin d’elle. Le problème, c'est que la tueuse ne se laisse pas approcher facilement, et Eleyna va devoir employer les grands moyens pour parvenir à ses fins...
Réservé à un public averti.

 

Nechtaànomicon (Tome 1)

 

Dans une histoire normale, il incarnerait le sombre méchant supposé mourir à la fin dans un affrontement épique contre un beau et vertueux héros. Le problème : quelqu’un (qui n’a subi aucune menace…) a décidé de lui donner le rôle principal de ce récit. Après tout, le bien, le mal, c’est une affaire de point de vue !

L’Ar’narakhe Nechtaàn est aussi ambitieux qu’égocentrique. Son but : détrôner Bélial et devenir le Sat’han de l’Envie. Son problème : il est scellé dans le corps d’un mortel et son ancestral ennemi choisit justement ce moment pour réapparaître… Et s’il n’y avait que ça !ndre et attachant et revisite un mythe fondateur où la course pour la survie vaut moins que l’amour d’un père pour son fils.


Saga Légendes Faës (résumé du tome 1)

 

Cette histoire n'est absolument pas féérique et n'a pas une fin heureuse. À peine donne-t-elle une morale. De toute façon, qui s'en soucie encore ?
Le passé n'apprend plus rien, puisque personne n'en tire des enseignements !
Vous tenez entre vos mains le récit de la chute des mondes, provoquée par une poignée d'êtres aveugles. Des acteurs aisément remplaçables, animés par leurs désirs futiles de vengeance, de pouvoir et de sang. C'est une course éternelle, un cycle condamné à se répéter.
Dans le nôtre, il n'aura fallu qu'une guerrière fomoire, un Seigneur noir, une reine Banshee et un dieu-dragon pour déclencher une fin programmée.
Ensemble, ils m'ont fait écrire l'Histoire en lettres de sang...


Écrire commentaire

Commentaires : 0