Olivier Chapuis

 

 

 

Olivier Chapuis est Suisse (dans ses textes, cela ne s’entend pas, il n’a aucun accent, à l’instar des Québécois quand ils chantent), mais il ne fabrique ni montres, ni couteaux, ni chocolats. En revanche, il est un des trois seuls citoyens de ce charmant pays à avoir gagné cinq matchs de suite à l’émission française Des Chiffres et des Lettres. Il est né en 1969, année à laquelle fut mis au jour un squelette de mammouth au Brassus, dans le canton de Vaud. Drôle de coïncidence. De métier, il est écrivain et correcteur.

Bibliographie sélective

 

 

 

 

 

Le Parc

 

 

"Les lumières s'éteignirent, une à une, pareilles aux projecteurs d'un stade après la fin d'un match. Il eut l'impression que le paysage entier devenait flou. Ses jambes se dérobèrent, il s'effondra lourdement, l'esprit vide de toute pensée hormis cette phrase qui résonna entre ses tempes : les petits ruisseaux font les grandes rivières... Puis il sombra dans l'inconscience. Un filet de sang se mit à couler sous sa tête, s'éparpillant en méandres vermillon sur le béton de sa couche mortuaire."

Fragments

 

 

« Fragments est un album de photos sans images. Des photos de notre société, prises au vif, à nu, sans fards ni faux-semblants. D’insolites prises de vue qui font du bien et qui font mal. Ce sont trente-sept récits courts, des fragments de vie, fragments d’amour, de mort, surréalistes, freudiens, du quotidien. Et caetera. Avec Fragments, Olivier Chapuis confirme que la littérature reste la meilleure manière d’appréhender le monde dans lequel on vit . Halluciné, fragmentaire, kaléidoscopique, Fragments n’est pas un parcours comme un autre. À la vie rêvée s’oppose la vie fragmentée. C’est par sa lecture que l’on apprendra lentement à en recomposer les morceaux. »

 

 

Le voisin

 

Sara est mariée à Merlin, mais Merlin est aussi marié à son travail, l’architecture, qui l’emmène loin de son épouse. Celle-ci l’attend, dans leur charmante petite maison d’une charmante banlieue résidentielle. Elle se débrouille très bien toute seule, mais un beau jour, elle doit faire face aux pressantes attentions d’un voisin inquiétant. L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on.

 

Le Voisin est une nouvelle de la série « Jacques l’Éventreur », pour laquelle les auteurs doivent librement s’inspirer de l’histoire de « Jack l’Éventreur » en situant leur histoire en France.

 

 

 

 

Insoumission 

 

Dans un grand shaker, versez généreusement jalousie, profit, infidélité, chantage, prostitution, déception, addiction et tromperie. Remuez férocement. Dégustez de préférence au bar clandestin d’un hôtel de luxe.

Ainsi pourrait s’écrire la recette de ce roman résolument noir, où Olivier Chapuis met son style élégant et chirurgical au service de personnages tous plus ambivalents les uns que les autres.