Stéphane Desienne

 

Auteur de science-fiction, horreur et fantastique de langue française.
Originaire de Metz, installé sur les bords de la Loire près d'Orléans.

Publie depuis 2012 aux éditions Walrus - séries Toxic & Exil - ainsi qu'aux éditions NumérikLivres - Les Dividendes de l'Apocalypse, Voyager - ; des maisons d'édition innovantes et aux lignes éditoriales originales.

Éleveur de zombies, en contact avec les aliens - qu'il alimente en mets humains très apréciés -, pensionnaire du célèbre Walrus Institute.
Également expert en "fin de la civilisation", futurologie, armes de destruction massive (oui parce que quand même, on fait la fin du monde ou alors on reste chez soi sur son canapé...), biologie (Ce qui donne sens à l'Univers, c'est la Vie ! Elle est partout... Je suis sûr qu'on cherche mal), exo-biologie (ça c'est quand on aura trouvé des potes tout gris ou tout vert...), gastronomie (parce que manger ou être mangé, c'est une question métaphysique), écriture ( On en vit pas, mais ça fait bien en société), photographie (Sans filtres instagram hein, la vrai de vrai... Ça fait ringard si je dis que j'ai appris à développer en noir et blanc ? euh... bon.)

 

Voyager

 

Mars 2179. L’ancienne capitaine de vaisseau, Vilma Bates, est interrogée par le Bureau des Investigations Intersolaires à propos d’une ancienne mission au commandement du Lewis&Clark, un éclaireur commercial.

2177. Lors de cette mission, elle et son équipage avaient pour objectif de retrouver les deux sondes Voyager, envoyées dans l’espace en 1977, bien avant le Reboot qui effaça toutes les données numériques terrestres. Malheureusement, le succès de leur tâche est entravé par de nombreux problèmes qui vont créer des tensions dans le vaisseau. Les vidéodisques portés par les sondes ont disparu. Qui les a enlevés ? Et pour quelle raison ? Ces interrogations les pousseront à avancer plus loin dans l’univers.

L’arrivée du mystérieux professeur Meclan à bord du navire va empirer les choses. Lui et le capitaine Bates semblent partager un secret capital à propos des messages portés par les sondes. Badger, l’ingénieur plus que retors, va contester le commandement de la capitaine. Même Chip, le chimpanzé IA du vaisseau ne saura temporiser tous les caractères s’opposant au sein de l’équipage.

Toxic

 

Si seulement les morts-vivants avaient été le seul problème de l'humanité...
La race humaine tente vaille que vaille de survivre au sein de poches de résistance dispersées. La Terre n'est plus qu'un vaste champ de ruines aux ressources de plus en plus rares. Pour en arriver à un tel cauchemar, notre monde aura dû affronter deux fléaux: un virus inconnu et dévasteur a d'abord décimé la population — la transformant en hordes de zombies — puis débarquèrent des étoiles ceux qui auraient pu être les sauveurs : une armada extra-terrestre. Hélas, pour ces aliens, les hommes ne sont que du bétail dont la chair est un mets des plus appréciés outre-espace... à condition qu'ils ne soient pas contaminés! Car transformés en morts-vivants, les humains n'ont plus aucune valeur.
Depuis son Q.G. de Dubaï, Naakrit dirige les opérations qui feront de lui un alien riche : collecter des humains sains et en gérer l'exportation pour ses clients. Mais avant d'amasser sa fortune, il devra composer avec deux problèmes épineux: Jave, un émissaire venu surveiller son activité, et la prolifération du virus zombie qui menace ses capacités d'approvisionnement.

Pendant ce temps, un groupe d'humains cherche à échapper aux zombies et aux extraterrestres. Bien malgré elle, Elaine, une infirmière au caractère bien trempée, endosse le rôle de meneur. Autour d'elle, des hommes et des femmes perdus dans un monde sans repère: Masters est un colonel de l'armée US, Alva une ex-starlette. Bruce est étudiant en biologie, et Hector un ancien dealier colombien tout juste sorti de prison. Et puis, il y a Dew. Un adolescent muet — peut-être autiste — dont personne ne sait rien. Tous sont bien décidés à reprendre le destin de leur planète en mains.
Mais quel espoir peut bien guider ceux qui survivent au milieu de cet enfer ?
Toxic est une série littéraire à mi-chemin entre anticipation et survival-horror, où les zombies tiennent la dragée haute aux extraterrestres et se mélangent dans une aventure haletante au ton résolument original. Découvrez la première saison comprenant les six épisodes, augmentée d'une nouvelle inédite de l'auteur.

 

Les Dividendes de l'Apocalipse

 

En exil sur Nouveau-Vatican, une petite planète isolée à l’écart du mercantilisme spatial, l’Église Catholique Romaine s’apprête à affronter sa Seconde Apocalypse. Une faction dure de dignitaires conduite par le puissant Cardinal Valero estime qu’il est temps que l’Église effectue son grand retour dans les affaires humaines et qu’elle fasse payer les responsables de la Première Apocalypse qui a failli la détruire sur l’ancienne Terre. À la tête de l’Inquisition, le Cardinal Valero a la ferme intention, par tous les moyens, de faire table rase de la période de Refondation. Mais pour que sa victoire soit totale, Valero doit se débarrasser du Pape Célestin. Pour affaiblir le Pontife, il va faire chanter son bras droit, Joseph Joachim Janssen qui n’a pas réussi à dissimuler aux inquisiteurs son goût pour des mœurs controversés. Le plan machiavélique de Valero pour asseoir la domination du nouveau Pape est sur le point d’aboutir lorsque l’équipage d’un cargo de la Mission Commerciale des Œuvres découvre une Archive informatique qui se comporte comme un redoutable virus capable de détruire les systèmes d’informations. Valero voit dans cette Archive, l’arme absolue pour semer le chaos dans l’Espace Humain. En bonus : l'épisode 1 de la série Toxic du même auteur aux Éditions Walrus Books.

 

Exil

 

La société de consommation a terminé d’épuiser l’humanité. Désormais la guerre civile fait rage à travers la planète. Pendant que les gouvernements tentent de préserver les infrastructures, seuls les plus riches tirent leur épingle du jeu : des dizaines d’années plus tôt, des précurseurs s’étaient lancés dans l’édification des « éco-cités », de gigantesques villes flottantes bâties pour fuir la misère et s’isoler au large. Les plus folles rumeurs circulent à leur sujet : technologie d’avant-garde, richesse totale, soins poussés à l’extrême, le tout dans un luxe et un confort absolus. On raconte également que leurs habitants sont éternellement jeunes. Mais si ces éco-cités pharaoniques sont réellement si étrangères au malheur qui frappe la Terre, pourquoi a-t-on vu l’une d’entre elles mettre le cap sur l’Alaska ? Qui sont réellement ses habitants, et en quête de quoi se sont-ils lancés ?

Il y a dix ans, Emily « Red » Redwild avait fui Seward, une petite ville — ou plutôt un cul de sac — du fin fond de l’Alaska, pour s’enrôler à San Diego sur le chantier des éco-cités. La disparition de sa mère, des histoires d’amours compliquées, la sensation d’étouffer et l’envie de voir le monde l’avaient jetée sur cette longue route qui longe le Pacifique. Aujourd’hui, c’est une jeune femme au tempérament bien trempé qui revient chez elle. Chez elle... Curieuse sensation. Et si son retour n’était qu’une fuite supplémentaire ? Mais Emily n’est pas la seule à débarquer. Surgie des brumes qui nimbent Resurrection Bay, une éco-cité jette l’ancre face à Seward. Cette arrivée inattendue attise les passions et réveille les convoitises : certains, comme Palluk O’Phellan, ou Marvin, le chef d’un gang d’Anchorage, trouvent la proie bien trop tentante. L’occasion est unique.

Découvrez les 7 premiers épisodes d'EXIL — la nouvelle série de Stéphane Desienne, l’auteur de TOXIC — réunis en une intégrale à prix réduit. Et prévoyez des moufles !