Eve Terrellon

 

Eve Terrellon est née en 1961. Elle définit elle-même son parcours comme atypique : après des études commerciales, elle a exercé plusieurs emplois avant d’entamer une formation longue qui l’a amené à des responsabilités importantes dans le domaine de l’insertion professionnelle des personnes en grandes difficultés, pour finalement terminer sa carrière comme entrepreneuse en gardiennage d’animaux à domicile ! Cela en privilégiant le plus souvent sa vie familiale.

Aujourd’hui, Eve Terrellon est une jeune auteure heureuse. L’écriture a toujours occupé une place de choix dans son existence, mais ce n’est que récemment qu’elle a osé approcher les éditeurs. Bien lui en a pris, car non seulement aucun ne l’a dévoré tout cru, mais elle a publié deux ouvrages aux éditions Laska en 2013 : La Colline de l’oubli, romance traitant de la transsexualité dans un contexte de western historique, et La Petite Fée de Noël, romance plus légère mâtinée de paranormal et de fantasy.

 

Hérédité Sanglante

 

Franck est écrivain. Il a toujours puisé son inspiration dans ses rêves, mais les cauchemars récurrents qu’il fait depuis plusieurs semaines deviennent maintenant un frein à sa créativité. Sans compter qu’ils le mettent extrêmement mal à l’aise : il se voit calmement dépecer des femmes, sans pouvoir influer sur le cours des choses. Il subodore bientôt un lien de cause à effet avec cet étrange carnet retrouvé dans le grenier de sa défunte grand-mère.
Hérédité sanglante est une nouvelle de la série « Jacques l'Éventreur », pour laquelle les auteurs doivent librement s'inspirer de l'histoire de « Jack l'Éventreur » en situant leur histoire en France.

 

 

La Dame du vallon perdu: Les dames de Riprole, Tome I

 

En l’an de grâce 1416, Isabelle, sœur désargentée du ténébreux Arnault de Riprole, prend la route pour rejoindre le château de son fiancé. Sujette à une guerre endémique, la campagne normande est peu sûre et le charroi se fait attaquer. Sauvagement molestée, Isabelle est secourue par Tristan, un chevalier errant. Reconnaissante, elle demande à son frère d’accueillir ce dernier au château, pour qu’il y passe l’hiver avec son écuyer. Le fief est pauvre et la vie s’organise entre les mystérieux déplacements d’Arnault et la passion de Béranger pour la musique. Découvrant peu à peu les blessures qui marquent cette famille, Tristan se sent l’obligation de veiller sur Isabelle.