Interview de Callie J. Deroy

 

Marielle :

Les 24 et 25 septembre, vous allez pénétrer en « Terre du Milieu » et entrer dans un autre monde « Les Aventuriales de Ménétrol » Pour vérifier que vous êtes apte à cette mutation, nous allons pratiquer une exploration de votre « moi ».

 

Mon « moi » vous remercie bien :) Il a d'ailleurs hâte d'y être !

 

Marielle :

Êtes-vous plutôt elfe, hobbit, chevalier jedi ou humain ?

 

J'ai déjà imaginé être chacune de ces créatures, et même encore bien d'autres. Mais je ne suis qu'humaine. Ceci dit, ça ne m'empêche pas de faire au mieux avec cet état de fait. Il y a même certains jours où j'arrive à m'en satisfaire à peu près.

 

Marielle :

Souhaitez-vous dévoiler votre identité ou simplement un surnom ?

 

Mon (presque) vrai nom, c'est Callie J. Deroy. Enchantée :) Quant à mon surnom, c'est Petit Démon. Je ne sais pas trop pourquoi, en vrai, je suis un ange... (Et personne n'a le droit de rire ou de faire de commentaire à ce propos

 

Marielle :

Et si trois mots vous racontaient ?

 

Dur d'être si brève, mais je dirai : optimiste, passionnée et, malheureusement, parfois trop rêveuse. La réalité ne semble pas toujours faite pour moi, et je m'y heurte souvent. C'est très pénible, d'ailleurs, cette histoire de « vraie vie ». Moi, je veux travailler aux Weasleys' Wizard Wheezes et aller bosser à dos de licorne. Voilà.

 

Marielle :

Quels genres d'écrits votre imaginaire façonne-t-il ?

 

Pour l'instant, mes écrits étaient principalement centrés sur la romance, avec tout de même une bonne part de fantastique. Je suis finalement une grande romantique (mais ne dites rien à personne, je préfère garder cet élément secret), et j'adore apporter un peu de magie dans un univers réaliste.

Tout à l'air normal, mais, juste là, caché derrière le voile, un monde insoupçonné attend celui qui sait regarder...

 

Marielle :

Imaginons que la force vous emporte, vers quel univers va votre préférence ?

Comme je l'ai dit plus haut, je rêve d'un monde où la magie est présente, un endroit où tout peut arriver, surtout le plus beau. J'adorerais vivre entourée de dragons, d'elfes ou de sorciers, et me dire que rien n'est impossible.

 

Marielle :

Comment et quand vous consacrez vous à l'écriture ?

 

Quand j'ai le temps, c'est à dire pas aussi souvent que le souhaiterais. Tout concilier n'est pas simple, et les journées sont finalement beaucoup trop courtes ! C'est sans doute pour ça que j'aime autant les histoires de super-héros, parce qu'il faut parfois être une vraie Wonder Woman pour réussir à tout faire. Bon, je n'ai pas de pouvoirs, je ne me transforme en rien (ce qui est bien dommage), mais j'ai de l'énergie et de la passion à revendre. Ça compense.

 

Marielle :

Faites vous partis des auteurs qui écrivent sous perfusions musicales ?

 

Je vis sous perfusion musicale, et donc j'écris aussi sous perfusion musicale. C'est une chose dont j'ai besoin pour me couper du monde et entrer dans celui de mes héros. D'autant que je suis très sensible aux ambiances, et l'atmosphère d'une chanson me permet de me mettre plus facilement dans l'état d'esprit de mes personnages. Chacun de mes livres a une « bande son », et certains morceaux resteront, pour moi, toujours associés à des passages de mes histoires

.

Marielle :

Si oui, quel(s) son(s) vous transporte vers d'autres horizons ?

 

Ma sensibilité musicale est définitivement rock, mais je ne suis pas fermée. Une chanson peut me plaire ou me toucher pour mille raison, quel que soit son style. J'ai dans ma playlist des morceaux de genres très différents. Certains boostent mon moral, d'autres m'apaisent ou, au contraire, m'aident à ressentir un peu de la douleur de mes personnages. Mais tous m'inspirent, d'une manière ou d'une autre.

 

Marielle :

Que mettriez-vous sur votre écusson( devise, emblème,...) ?

 

Peut-être ce que j'ai fait encrer dans ma peau, pour être sûr de ne pas l'oublier dans les moments de doute : « Write your own story » (Écris ta propre histoire)