Une première interview de Rose Darcy :

 

Marielle Ranzini  a décidé d'effectuer une série d'interviews pour mettre en avant quelques uns des auteurs qui participerons à notre salon, nous les publierons ici en commençant avec Rose Darcy :

 

 

Les 24 et 25 septembre, vous allez pénétrer en « Terre du Milieu » et entrer dans un autre monde « Les Aventuriales de Ménétrol »

Pour vérifier que vous êtes apte à cette mutation, nous allons pratiquer une exploration de votre

 

Marielle :

Êtes-vous plutôt elfe, hobbit, chevalier jedi ou humain ?

 

J’ai la taille d’un hobbit, le cœur d’un elfe et l’âme d’un jedi (Yoda est mon maître). Pour résumé, je suis une petite humaine qui cherche sa place au milieu des univers imaginaires qui emplissent les recoins les plus obscurs de son cerveau afin de l’amener vers la lumière.

 Marielle :

Souhaitez-vous dévoiler votre identité ou simplement un surnom ?

 

Je crois qu’on va passer sur mon surnom (« mon petit bonbon »), puisque mon identité secrète est connue de tous mes lecteurs maintenant : Rose Darcy, pour vous servir ;)

 

 Marielle :

Et si trois mots vous racontaient ?

 

Seulement trois ? Hum… Espiègle, passionnée et… gourmande.

Quels genres d'écrits votre imaginaire façonne-t-il ?

Principalement des romances, parce que j’adore ça ! Cela dit, j’aime surfer entre les différents genres. J’aime beaucoup les mondes purement fantastiques, et j’ai écrit quelques textes sur la question, que je peaufine à l’heure actuelle avant soumission. Rien de tel que de laisser son imagination vagabonder et créer un univers de A à Z ......

 

 Marielle :

Imaginons que la force vous emporte, vers quel univers va votre préférence ?

 

Je suis une grande voyageuse, alors je me la jouerai comme dans Stargate ou Sliders, prête à découvrir TOUS les univers qui se présenteront de l’autre côté (bon, sauf s’ils sont peuplés de serpents, je suis phobique de ces bestioles… traumatisée par les Goa’uld j’ai été), sans préférence. Ce qui compte, c’est l’aventure, le chemin à parcourir, pas la destination…

 

 Marielle :

Comment et quand vous consacrez vous à l'écriture ?

 

Je n’ai pas de méthode, simplement j’ai sur moi un carnet et un crayon en permanence, ce qui me permet d’écrire n’importe où, n’importe quand, n’importe comment. Je m’y consacre tous les jours, à plus ou moins haute dose. L’essentiel, c’est d’avoir du bruit en fond, principalement de la musique, lorsque j’écris. Le silence tue ma muse.

 

 Marielle :

Faites vous partis des auteurs qui écrivent sous perfusions musicales ?

 

Pour reprendre ma précédente réponse, oui ! Je suis branchée sur Spotify et Youtube quasiment H24. La musique, je la consomme en intraveineuse. Elle m’inspire plus que tout, se coule entre les mots de mes manuscrits… Pour moi, écriture et musique sont intimement liées. L’un ne va pas sans l’autre. Donc, oui, j’ai mes petites playlists et je ne m’en lasse pas!

 

 Marielle :

—  Si oui, quel(s) son(s) vous transporte vers d'autres horizons ?

Je suis assez éclectique en la matière, avide de découvrir toujours de nouveaux sons, j’écoute de tout, du classique au rap, en passant par la pop, la country... J’adore les chansons d’amour, de rupture surtout, elles sont toujours très émotionnelles… En ce moment, je voue une passion sans bornes à la KPop, que je découvre pour les besoins d’un manuscrit.

 

 Marielle :

Que mettriez-vous sur votre écusson (devise, emblème, ...) ?

 

Le dessin que m’a fait mon illustratrice préférée (Luna Aldrin) lors du dernier SDL pour me représenter : une licorne obèse avec une crinière aux couleurs de l’arc-en-ciel. Et ma devise : « Je crois au prince charmant, aux licornes et à la suprématie des bisounours ».

 

retrouvez Rose Darcy sur FB en cliquant sur l'image ci-dessous