J.C Gapdy

 

Ado, Jean Christophe Gapdy, entre deux lectures et randos dans la nature, écrivait ses premières nouvelles. Il en a accumulé un grand nombre avant de se décider, en 2013, de sortir sa plume spécialement pour un concours en hommage à Philip K. Dick. L’une de ses nouvelles a été primée ; les onze autres qu’il a présentées ont donné lieu à son premier recueil SF « Aliens, Vaisseau et Cie ». Suivront une participation à la revue Gandahar, sur l’Intelligence végétale, une participation aux duels et joutes du webzine du Nouveau Monde, avec six nouvelles SF et 2 fantastiques ainsi qu’une novella chez L’ivre-Book. Les affinités littéraires avec Frédéric L. Castle, l’un de ses relecteurs, l’amènent à écrire avec lui un roman à quatre mains, « Les fleurs de Syrtis Major », 1er tome d’une série retenue par Jingwei Agency et dont la suite est en cours d’écriture. S’y ajoutent dans les projets en cours deux autres romans SF et un roman de Fantasy.

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009217786128

http://jcgapdy.blogspot.fr/

Bibliographie

Les fleurs de Syrtis Major (Tome 1 des « Mondes de Quirinus »)

 

En 2104, Jans Glenis est au creux de la vague.

 

Aussi l’offre de T-Space Industrie arrive-t-elle comme une bouée de sauvetage.Son objectif : créer des plantes pouvant se développer sur la planète rouge pour en générer la biosphère. Ses contraintes : ressources et temps lui sont comptés. Mais, entre des plantes qui ne croissent pas, une IA déconcertante, d’étranges humains qui la surveillent et des nanorobots divergents, rien n’arrive comme elle l’espérait.

 

Seul le maëlstrom qui va se déchainer lui fera découvrir les véritables enjeux de sa réussite.

 


1 et 1 font 11

En 1969, à la suite des Américains, les Russes viennent de se poser sur la Lune. Cet événement, pourtant sensationnel au niveau mondial, en masque d’autres, totalement inconnus du public, mais que le photoreporter André Sonniant va découvrir.

Car André a une particularité qui passionne les services secrets mondiaux. Depuis l’attaque du Vercors par les nazis en 1944, il garde d’étonnantes marques sur son bras gauche. Au creux du coude et du poignet brillent des écailles qui n’ont rien d’humain. À ce jour, nul n’en a percé le secret, mais c’est à cause d’elles et d’étranges vaisseaux aperçus en plusieurs endroits de la planète qu’il est recontacté cette année-là. Quel lien peut-il y avoir entre eux et ces écailles ? Qui est cet être nommé « l’O » ?

Aliens, Vaisseau et Cie (Recueil de nouvelles)

 

À l’instant où la sonnerie stridente le tirait de son sommeil, Hèmèth sut que ce n’était pas un exercice. Son cœur s’emballa, mais il réagit immédiatement, dans la lumière diffuse qui baignait sa cabine. Ses pieds nus se glissèrent dans les chaussures antigrav et il bondit jusqu’à la porte qui n’était qu’à deux pas de sa couchette. Saisissant au passage un gilet antipesanteur, il se faufila par l’ouverture. Le couloir était éclairé de rouge et de jaune, strié par les lampes tournantes d’alerte du vaisseau. Une forte odeur de brûlé lui piqua les narines et son corps se mit à trembler.

 

Onze nouvelles où Aliens, Vaisseau et tout le reste, sans oublier les Compagnies JKil'D, Boltic® ou Trade Stellar Transit Inc., s'entremêlent dans un univers où il ne fait pas toujours bon vivre, car la folie, tout autant que le dévouement ou la tendresse, sont à jamais le propre de l'humain.

 

 

 

 

 

L'éternité oubliée

 

Récits de fantasy en poème sous le pseudonyme Patrice le Loup Rouge.

Illustration de 21 dessins de l'auteur.

 

Nouvelles

 

  • 2016: Peine de mort et Maître Zynarf dans Nouveau Monde hors série n°4
  • 2016: Substitution, Survivance, Souffrance et espérance, Surveillance, La chasse des voirloups, L'armorial bleu dans Nouveau Monde hors série n°3
  • 2013: New-Eridan dans l'anthologie SF "Dimanche au bord du monde"