Emmanuelle Amadis

Née en 1969, Emmanuelle Amadis, ancienne aide-soignante a cessé d’exercer sa profession pour s’occuper de ses trois garçons. Lectrice compulsive (bien que lente), elle aime les mots et, malgré ses lacunes en la matière, reste très attachée à l’orthographe et la grammaire d’antan.

 

Si elle reconnaît aisément n’avoir que peu de goût pour la Grande littérature, elle a baigné dans un monde où les livres faisaient partie de son paysage sans qu’il y ait la moindre discrimination de genre. Après avoir largement éclusé les romans à l’eau de rose de son entourage, elle se découvre une passion pour la Science Fiction (avec majuscule) avant de se tourner vers la SF fantasy. La prolifération du genre Bit-lit ne pouvait donc que la ravir ce qui explique probablement sa prédilection pour un genre qualifié de romance paranormale.

 

Sa tête grouille de personnages un peu bizarres et c’est avec plaisir qu’elle partage ses univers en espérant offrir un moment d’évasion à ses lecteurs.

 

https://www.facebook.com/Emmanuelle-Amadis-141655472904973/

 

Bibliographie

RAJuffern: Taliane (Tome 1)

 

Taliane est un Dionos, la race souveraine sur RAJuffern.

Il a un don, il peut déplacer les os brisés et les ressouder pour réparer les organismes vivants. Il travaille en équipe avec Eliou – qui lui soigne les tissus mous – et Xabat le pilote de la navette qui les mène sur le lieu d’apparition de ceux qui serviront d’esclaves au Dionos.

Chacun est âgé de plusieurs siècles et pour agrémenter ou épicer un peu leur quotidien, ils se lancent parfois des défis.

Lors de circonstance particulière, Taliane relève le pari un peu idiot de prendre en charge un humain pendant une année, le gain sera minime et les problèmes certainement au rendez-vous, mais il est bien décidé à le gagner haut la main.

Jaison est mort. Du moins, il devrait l’être, il ne voit pas comment il pourrait en être autrement après ce qu’il vient de subir.

Et pourtant, voilà qu’il se réveille et qu’il se retrouve devant un être qui n’est visiblement pas humain. Point positif, il n’est pas en enfer, ou alors les démons sont incroyablement plus magnifiques qu’on ne le dit. Point négatif, il n’est pas au paradis parce qu’il reste mortel et qu’il est un esclave. Point troublant, il est tombé amoureux de Taliane, son maître immortel.

Sa vie – ou plutôt sa mort – n’a pas de sens, alors pourquoi ne pas devenir déraisonnable et croire à un miracle : celui de voir ses sentiments être partagés.


Le 8ème royaume

 

Et si une race supérieure nous surveillait pour influer favorablement sur notre évolution ?

Et si une humaine pouvait modifier à elle seule la destinée d’une race entière ?

Et si une race de prédateurs solitaires découvrait l’amour ?

Cela changerait-il vraiment la face du monde ?

La face d’un monde ?

Nali est un Ancalagon, l’espèce la plus redoutée de sa planète, il ne vit que pour se nourrir et, très occasionnellement, pour se reproduire. Il n’a pas de véritables peines, pas de véritables moments de bonheur non plus, comme tous les siens, il se contente de vivre au jour le jour, ou presque.

Jusqu’au jour où il rencontre Cloé, être chimérique s’il en est puisqu’elle est humaine, et où il réalise que la vie peut être toute autre chose.

Entrez dans Toloth, rencontrez Nali et découvrez son histoire.

 

Les rescapés

 

La trahison d’un père et le harcèlement d’un ex-mari poussent Clara à fuir. Mais après une interminable année à tenter de résister, il ne lui reste qu’un seul refuge : la maison hantée de sa tante décédée. C’est poussée par la nécessité qu’elle s’y rend, sans savoir si les entités qui y vivent la laisseront s’y ressourcer quelque temps ou si, au contraire, ils useront de leurs capacités pour la repousser. Elle n’attend rien de ces "fantômes", hormis un peu de compassion. Pourtant qui sait, ils pourraient aussi se montrer utiles, voire représenter plus pour Clara qu’elle ne l’imagine. Et, pourquoi pas, parvenir à lui redonner espoir en l’avenir.

L'erreur de toborel

 

Deux forces s’affrontent. L’une cherche une arme, l’autre fait son possible pour qu’elle ne la trouve jamais, il en va de sa survie. Mais quand elles se défient à l’échelle cosmique depuis des générations, il y a forcément des dommages collatéraux, des batailles qui empiètent sur des planètes insouciantes, qui influes sur la vie d’innocents.

Ayame est la première de sa planète à assister à l’un de leur combat aérien et sans l’avoir voulu, simplement parce qu’elle se trouvait au mauvais moment, elle devient, pour un temps, la protectrice d’Yvon.

Conscient que leur guerre aura des conséquences dramatiques sur sa planète, Yvon lui propose de la sauver, mais la jeune femme refuse de se déraciner, persuadée qu’elle n’est pas faite pour une vie dans l’espace à bord d’un vaisseau alien.

Pourtant, quand sa planète est envahie, asservie, elle commence à regretter son choix, et c’est presque morte qu’Yvon la retrouve lorsqu’il vient lui faire ses adieux.

Ayame l’a sauvé, il ne peut pas en faire moins. Alors il l’arrache à son monde pour lui offrir une chance de survivre. Mais comment réagira-t-elle à son réveil quand elle comprendra qu’aucun retour chez elle n’est possible ?

Pourra-t-elle s’adapter à sa vie ? S’adapter à lui ?

Il n’a pas agi sur un coup de tête, mais sur un coup de cœur, et s’il ne sait pas encore quelles épreuves il devra surmonter, il sent qu’Ayame mérite qu’il se batte pour elle.

Sarangins: Sélog (Tome 1)

 

Le Sarangin Sélog est un narkomaani, autrement dit, l'un des êtres les plus doués de sa race lorsqu'il s'agit de comprendre les sentiments des personnes auxquelles il prend le souffle. Pourtant, aux yeux des siens, ce qui le différencie, ce n'est pas la précision de son don, c'est cette longue cicatrice qui court sur sa joue et le défigure. Son frère (et chef de Cerdhe) continue de se reprocher cette blessure, aussi pour ne plus avoir à lire les regrets dans ses yeux chaque fois qu'il le regarde, Sélog demande à Zar de l'accueillir dans sa faction. Nouveau chef, nouveau travail, nouveaux amis, mais en intégrant le Cerdhe de Zar, il n'avait pas songé un seul instant qu'il rencontrerait celle qui changerait sa vie à jamais et deviendrait en même temps un symbole d'espoir pour tout son peuple