Arnaud Codeville

Né en 1980 dans le nord de la France, Arnaud, ce jeune graphiste et web designer est avant tout un passionné. Adolescent, il découvre le cinéma horrifique et comprend immédiatement que cet univers va prendre une place importante dans sa vie. Sa lecture du roman Salem de Stephen King, confirme et renforce ce goût. Il aime avoir peur, il aime être surpris. A 17 ans Arnaud croise la route du jeu de rôle L’appel de Cthulhu, il dévore dès lors les textes de H.P Lovecraft, devient maître de jeu, écrit ses propres scénarii. Il ne le sait pas encore mais sa vie va en être bouleversée.

En 2015 il se lance dans l'écriture de son premier roman "La tour de Sélénite". Ses amis le lisent, sont emballés et le poussent à l’éditer. Alors qu’il ne s’y attend pas ce premier récit rencontre un joli succès. Encouragé, il édite un second opus : 1974 qui sera élu plume francophone par les lecteurs d’Amazon puis primé par le site plume libre dans la catégorie nouvelle plume.

 

Ce qui caractérise son style et qui fait dire à certains de ses lecteurs qu’ils retrouvent chez lui des accents de Graham Masterton est sa capacité à rendre vivantes les scènes de terreur sans tomber dans le gore le plus cru, en distillant un humour qui permet de relâcher les tensions provoquées par la lecture.

En cinéphile averti, il a ce talent rare d’écrire d’une manière très visuelle ce qui confère à ses récits une puissance incroyable. S’ajoute à cela une grande sensibilité et des thèmes abordés qui poussent le lecteur à se poser des questions sur ceux qu’ils pourraient, sauraient, oseraient faire dans cette situation.

 

http://www.arnaudcodeville. fr
https://www.facebook.com/ Auteur.ArnaudCODEVILLE

Biographie

 

1974

 

À Sebourg, petit village du Nord de la France, c’est l’effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la rue Jean Jaurès. La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage et pour cause : elle serait hantée… 
Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l’incendie. Il est sans doute le seul à être aussi fasciné par l’agonie de la bâtisse… 
Pour rien au monde, il n’aurait raté ce moment.

La tour de Sélénite

 

Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s'empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique. 
Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur et de la folie où il y laissera une partie de son âme…

Nouvelle:

  • 2017: 1 nouvelle dans l'anthologie D'encres et de sang