Jean-Marc Ligny

 

 

 

 

Né en 1956 à Paris, Jean-Marc Ligny se lance dans la littérature juste après son bac, abandonnant ses études et son rêve de devenir musicien. Il exerce divers petits boulots et travaille un temps comme claviste dans une imprimerie puis comme rédacteur en chef du Télégramme, un journal breton – emploi qu’il abandonne en 1998 pour se consacrer pleinement à la littérature.

 

 

En tout, Jean-Marc Ligny a écrit une quarantaine de romans – dont une dizaine pour la jeunesse –, tous consacrés à la science-fiction ou au fantastique. Il a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire pour Inner City en 1997, le prix Rosny Aîné pour Jihad en 1999 et le Prix de la Tour Eiffel pour Les Oiseaux de lumière en 2001.

 


 

 

 

Bibliographie sélective :

Semences, chez l'Atalante

 

Sur une Terre dont le climat a radicalement changé suite à l’emballement climatique des trois siècles précédents...
Un jeune couple, Denn et Nao, issu d’une tribu cavernicole d’Amérique du Nord, entreprend un voyage vers un « paradis terrestre » aperçu sur un foulard en soie peinte que leur a légué un homme bardé d’objets inconnus, sorti du désert pour venir mourir près de leur grotte.
Ils croisent des nomades, traversent des ruines irradiées, découvrent des technologies résiduelles et, encore et toujours, des façons de s’adapter inimaginables... jusqu’au Groenland où, d’après eux, serait situé ce « paradis ».
Or Nao a emporté une micro-société de fourmites avec qui elle partage des liens quasi-télépathiques et qui nourrissent peut-être d’autres desseins…

Un road-movie qui signe la renaissance de l’humanité.

 Des yeux dans le ciel, chez Syros

 

La Terre, quelques siècles après les Ages Sombres. Violette et Jasmin vivent dans une société pastorale, dévouée toute entière au culte de Mère-Nature. Leur destin bascule le jour où Jasmin, attaqué par une panthère, est sauvé par un homme vêtu d'argent qui prétend être tombé du ciel ! Banni pour avoir échappé à la volonté de Mère-Nature, Jasmin, accompagné de son amie Violette, va suivre ce mystérieux visiteur venu de l'espace.
Un périple qui les mènera sur la planète Mars où une société hyper-technologique s'est développée. Grâce aux "yeux" de leurs satellites, les Martiens observent l'évolution de la Terre en évitant tout contact avec les autochtones...


Un roman d'initiation qui met en scène deux civilisations que tout oppose, par un maître de la science-fiction.

 La roche au Démon, chez Editions Wartberg

 

Pour Erwann Le Tallec, inspecteur à la SRPJ de Rennes, cela ne fait plus aucun doute : ce quatrième cadavre, nu et torturé, attaché contre un menhir, est bien l'ouvre d'un tueur en série, d'un déséquilibré. Et cette série macabre ne s'arrête pas là. Au nom de quel dieu fou, de quel rituel tortueux ce tueur insensé sacrifie-t-il des hommes au pied des mégalithes ? Car les victimes ne sont que des hommes quadragénaires.

Pressés par leurs supérieurs et par les médias - car la saison touristique approche en Bretagne -, Erwann Le Tallec et sa coéquipière Marie Prigent vont s'immerger dans les milieux celtiques et la « matière de Bretagne » pour tenter de comprendre les motivations de ce tueur mystérieux afin de l'appréhender au plus vite. Jusqu'où ira-t-il ? Et pourquoi uniquement des hommes ? Les légendes, mythes et symboles du monde celte vont-ils ouvrir des pistes ? Et si la vérité était. ailleurs ? Malheureusement, les morts ne parlent pas. Car eux aussi en auraient des choses à dire.

 Exode, chez L'Atalante

 

Le réchauffement climatique s'est emballé au point que la Terre devient une planète hostile à la vie. Partout la civilisation s'effondre, les hommes n'en ont plus pour longtemps, et ils le savent.
Va-t-on, comme Pradeesh Gorayan et sa famille, dans l'enclave sous dôme de Genève, poursuivre notre train-train comme si de rien n'était ? Va-t-on, comme Mercedes Sanchez, en Espagne, se réfugier dans la religions et attendre des Anges venus du ciel qu'ils nous emportent au jardin d Éden ? Va-t-on, comme Fernando, le fils de Mercedes, rejoindre les Boutefeux et précipiter notre destruction dans une orgie de feu et de violence ? Va-t-on, comme l'Italienne Paula Rossi, vendre corps et âme pour quelques médicaments ? Va-t-on, comme Mélanie Lemoine, consacrer nos ultimes forces à sauver les derniers animaux ? Va-t-on, comme le marin Olaf Eriksson et sa femme, fuir les îles Lofoten et chercher une terre un peu plus hospitalière, vierge de toute présence humaine ?
C'est le temps des exodes, et, tels des termites sur une bûche enflammée, les derniers hommes courent en tous sens pour échapper à l'enfer...