Vael Cat

Née à Marseille en 1983. Après des études en communication à l’ECV d’Aix en Provence, Vael Cat s’installe à Gap en tant que graphiste indépendante, Passionnée du travail de l’image, elle est peintre amateure depuis plus de 15 ans, et illustre à l’ordinateur depuis quelques années. Dans un univers orienté fantastique, science fiction et steampunk, Vael illustre quelques couvertures pour L’ivre-Book, Bozdodor et quelques auteurs indépendants depuis quelques mois maintenant.Elle enseigne aussi la peinture dans une association. 


Liens


Bibliographie séléctive

Résistances

 

L'ivre-Book 

 

Huit nouvelles de Bernard Henninger, qui tentent de défricher le chemin des possibles — la Voie —, que vous seul pouvez suivre.

 

Aussi loin que remontaient ses souvenirs, Marie avait été mauvaise en calcul. La catastrophe remontait au jour où l’instituteur, s’appliquant sur les pleins et les déliés, avait tracé au tableau noir un ovale penché vers la droite, comme une lettre sans boucle, et qu’il avait demandé si quelqu’un savait ce que c’était :

— C’est un chiffre, avait-il précisé.

— Mais on les a tous faits ! s’était insurgée Marie.

L’instituteur montra ses mains grandes ouvertes, puis, repliant ses doigts un à un, compta à rebours de neuf jusqu’à un. À la fin, il leur montra ses poings fermés :

— Quand il n’y a plus rien, ça s’appelle un zéro...

 

« Dès lors que l’individu dont on veut courber l’échine se relève, choisit de ne pas accepter le destin qu’on lui trace, mais d’opposer aux certitudes et aux injonctions un perpétuel et salutaire questionnement... » Christian Léourier

An... 2391

 

L'ivre-Book 

 

Dicko savait que la machine venait de défaillir et pourtant, après vérification, après avoir consulté le manuel de fonctionnement — où tout était codifié — , il dut avouer que le dérèglement avait été produit par quelque chose d'autre.

 

Quelque chose que personne n'avait prévu. Quelque chose d'incroyable sans doute et de fantastique. Quelque chose qui risquait fort d'entrainer l'humanité dans une voie entièrement nouvelle et irréversible.

Arel d'Adamante

 

L'ivre-Book

 

Une tache claire comme une aile de goéland, posée sur le clapot qui scintille.

 

Une tache claire qui fuit, poussée par le vent de terre vers les nuages inconnus, prisonniers de la ligne imprécise où devraient se joindre les deux éléments : l’aérien et le liquide.

 

L’enfant-homme est seul, et seul il porte l’espoir entier des survivants, sans qu’ils en aient conscience, eux comme lui.

 

Contre ce qui l’attend et qu’il ignore, pour vaincre la résistance d’une planète, il n’a qu’une seule arme, sa jeunesse. Un seul soutien, son amour pour les Entités qui bercèrent son enfance : la nef, la mer et, très loin dans le temps, le Naute et l’Océane venus des étoiles.