Jacques Fuentealba 

L'univers littéraire de Jacques Fuentealba est un mélange détonnant de lectures d'enfance où l'on retrouve les grands noms de l'imaginaire anglo-saxon (R.E. Howard, Lovecraft, Zelazny, Moorcock), d'un intérêt certain pour le réalisme magique et le fantastique hispanophone (dont il est désormais un promoteur reconnu en France) et d'une passion irrépressible pour la micronouvelle à la française (genre où se sont illustrés avant lui Jacques Sternberg ou Jean-Pierre Andrevon).

 

De Jacques Fuentealba on a pu lire de nombreuses nouvelles dans les revues Galaxies, Black Mamba, Lunatique ou Borderline.


Liens


Bibliographie séléctive

Fragments de fleurs aux pétales cramoisis

 

Gephyre éditions 

 

Une chambre d’enfant où s’immisce le froid de l’absence ; des mots qu’on vole pour créer un chef-d’œuvre, quel qu’en soit le prix ; une fillette aux émotions douloureuses ; une tache cramoisie sur la carrosserie d’une voiture ; un visiteur venu pour en chasser un autre ; un phénomène de mode auquel on ne peut échapper ; une proposition d’ultime voyage…

 

Huit récits entre rêve et réalité, entre Espagne et Cuba, entre frissons et terreur, tels des fragments de fleurs aux pétales cramoisis.

 

Walrus Institute 3 : Pulp Wars

 

Walrus 

 

Après la mort de Palmer McGrady, auteur fétiche de Bang Bang Press, broyé par une moissonneuse-batteuse alors qu'il faisait la sieste dans un champ après avoir fumé en une semaine la consommation annuelle moyenne de weed d'un Jamaïcain, après la disparition de son acolyte Spike Bonham-Carter, enlevé en 1982 par des extraterrestres, Arthur McMayhem, leur éditeur, était le dernier défenseur du pulp. Mort en 2013 après un interminable combat contre un cancer du foie, de la gorge, des intestins, du cerveau et du sang ayant dégénéralisé, il avait jusqu'au terme de sa lente agonie défendu les couleurs de ce genre en perdition. Réduit à contempler le champ de ruines qu'était devenu le paysage littéraire, McMayhem avait vu peu à peu tous les écrivains de son écurie se détourner de lui pour torcher de la romance, des manuels de coaching personnel ou des livres de cuisine. Avec l'extinction de cette mythique maison d'édition, on croyait la véritable essence du pulp disparue à jamais. Certes, Walrus avait bien traduit quelques-uns de leurs titres, mais sans qu'on sache trop pourquoi, le Morse avait délaissé ce filon juteux... Et voilà qu'inexplicablement, aujourd'hui, comme un fantôme surgi du passé et ivre de revanche, comme un phénix qui renaît de ses cendres, Bang Bang Press refait parler de lui. Comme un bruissement d'ailes de papillon sur les réseaux, comme une musique de film d'horreur annonçant un déchaînement de violence inouïe... Tremblez, car une nouvelle guerre du pulp se profile : pulp's not dead!

 

Walrus Institute 3 : Pulp Wars est un recueil de nouvelles publié par Walrus mais orchestré par ses propres auteurs, avec des textes de Jacques Fuentealba (également aux manettes de l'anthologie), Jérémie Lebrunet, Vincent Corlaix, Olivier Saraja, Absinthe Pandémos, Stéphane Desienne, Ophélie Bruneau, Dominique Lémuri, Sandrine Scardigli, Célia Deiana, Antony Boulanger, Jean-Basile Boutak et Lilian Peschet. L'éditeur ne saurait être tenu responsable des éventuelles pertes de santé mentale provoquées par la lecture de ce brûlot. 

 

 

Dyrméa

 

Elenya Éditions

 

Bienvenue dans le monde DYRMEA où monstres et merveilles se côtoient.

 

Découvrons ensemble les neuf histoires qui nous amèneront à rencontrer des créatures imaginaires, des personnages dotés de dons et grâce auxquels nous allons vivre une aventure hors du commun. Fées, monstres, êtres malfaisants et bien d'autres nous accompagneront durant ce périple.

 

Sachez que lors de ce voyage nous explorerons des contrées différentes de celle que nous connaissons !

 

Une nouvelle ère approche... Découvrons ensemble les secrets que renferme "DYRMEA".