Céline Maltère 

Céline Maltère enseigne les lettres classiques. Elle pratique plusieurs genres littéraires (romans, nouvelles, poésie…). Ses poèmes et micronouvelles sont parus dans des revues (L’Ampoule (éd. L’Abat-jour), Catarrhe, Sous Vide, Gonzine, Les Deux Zeppelins…) mais aussi sous forme de recueils chez Sous la Cape, comme Les Cahiers du sergent Bertrand en 2015, qui raconte la biographie fantasmée d’un homme peu fréquentable… Deux de ses romans, Les Corps glorieux et Le Cabinet du Diable, ont été édités par la Clef d’Argent. On peut lire ses nouvelles Scènes d’esprit aux Éd. des Deux Crânes, ainsi que d’autres textes dans des anthologies ou ouvrages collectifs.

Son goût pour le fantastique, le bizarre et l’art singulier ne sont pas ses seules sources d’inspiration : passionnée de littérature, elle est aussi admiratrice de Violette Leduc à qui elle rend hommage dans V, les ailes de Faucon, un récit de voyage poétique et dans un article de colloque sur le mécénat littéraire.

 

Elle aime collaborer avec d’autres artistes (poètes, dessinateurs, etc.). Elle a réalisé, par exemple, 4 livres d’artistes, Solitudines, avec Éric Demelis. Elle travaille en étroite collaboration avec l’illustrateur Jean-Paul Verstraeten, avec qui elle a composé plusieurs ouvrages, dont l’un, Res amatoria, est sorti sous la forme d’un livre objet. Ensemble, ils ont d’autres projets, comme La Vallée de l’étrange, travail inspiré de la théorie de Masahiro Mori, où ils revisitent l’étrangeté humaine.

 

Céline Maltère écrit aussi des articles pour Le Salon littéraire, revue en ligne de Joseph Vebret. 


Liens

Book-Station

 

Tumblr 

  


Bibliographie séléctive

Les Vaniteuses

 

La Clef d'Argent

 

Katarina Toque passe son temps dans ses cuisines, massacrant la faune alentour. Le meurtre de sept louveteaux modifie sa vision du monde : elle, que tourmentent le regret du passé et la peur de vieillir, décide de transplanter son château sur les rives de la Baltique et de changer radicalement de vie. Secondée par un homme-loup et les fils d’Og, géants bibliques, elle transforme son rapport aux bêtes en instaurant dans son royaume des préceptes végétariens, et elle engage un combat terrible contre le pire ennemi des hommes : le Temps. Mais par où faut-il l’attaquer ? La lutte sera-t-elle vaine ?...

 

Les Vaniteuses, réflexion sur le temps qui passe et les liens homme/animal, est le deuxième volet du Cycle de Goth, trilogie romanesque qui raconte l’histoire de trois sœurs souveraines. 

 

Les Corps Glorieux

 

La Clef d'Argent

 

Que se passe-t-il au château de la reine Kationa ? Le bruit court qu’elle a perdu la raison et qu’elle redouble de cruauté depuis la mort de Balzane. Ne s’est-elle pas mis en tête, pour la remplacer, par n’importe quel moyen ? Ce désir insensé la pousse à vivre d’étranges aventures : capturer un chant de sirène, vaincre les nains de la Forêt carnivore, affronter le long chevalier rouge ou passer de l’autre côté du miroir ‒ autant d’épreuves qui la mèneront au-delà des réalités.

 

Reprenant les codes du roman de chevalerie, Céline Maltère les transpose dans un univers féminin où l’héroïne, fière et implacable, se perd peu à peu dans sa folle obsession. Les Corps glorieux est le premier volet du Cycle de Goth, trilogie romanesque qui raconte l’histoire de trois sœurs souveraines.

 

Les Corps glorieux est un roman épique et féminin. L’héroïne a suivi les préceptes de son père et règne impitoyablement sur le petit domaine qu’il lui a confié. Elle a pour devoir de ne jamais se soumettre aux hommes et, dans son royaume, elle cultive le désir des femmes.

La quête de la reine Kationa est symbolique : trop orgueilleuse, l’allégorie de l’Angoisse, par exemple, vient lui donner une leçon. A travers plusieurs récits enchâssés, on assiste aussi à son apprentissage : comment la petite fille est-elle devenue cette femme sans merci ?

Ce roman d’aventures parle de l’amour, du désir, du manque et de l’oubli et, même s’ils s’incarnent dans des créatures étranges et sanguinaires, beaucoup des personnages qu’on y croise sont finalement des démons familiers.

Le Cabinet du Diable

 

La Clef d'Argent

 

Une nuit par mois, on voit passer à Moulins des êtres étranges qui semblent être aimantés par quelque chose d’inconnu. A y regarder de plus près, ils se dirigent vers une superbe et imposante demeure qui a appartenu à Louis Mantin, mort depuis déjà longtemps. Nous sommes en 2010 et sa maison, transformée en musée selon ses souhaits testamentaires, va pouvoir rouvrir après avoir dormi cent ans. La jeune carmélite Lisebeth Retamen est impatiente, autant que le pirate bibliophile Hubert Lantier dont elle va faire la connaissance. Avec lui, elle rencontre aussi un Japonais à la démarche mécanique, Kariron-san, et Suarès, un poète excentrique. Le destin réunit ces quatre personnages bien décidés à percer le mystère de la Maison Mantin.

 

Le roman de Céline Maltère est accompagné d'un article revenant sur l'histoire de ce lieu. Il est signé Maud Leyoudec (conservatrice du Patrimoine) et permet de suivre, quasiment pas à pas, la découverte qu'elle fit de cet endroit alors qu'il était encore fermé, envahi par la poussière et menaçant de disparaître. Elle y raconte également les travaux de restauration qui s’imposèrent avant de dévoiler cette mystérieuse demeure au public en octobre 2010.