Jean-Pierre Fontana

   Né à Clermont-Ferrand. Auteur d’une cinquantaine de nouvelles (nombre d’entre elles ont été traduites à l’étranger) et d’une vingtaine de romans. Organisateur en 1972 du premier Festival de la Science-Fiction de Clermont-Ferrand qui sera suivi, en mars 1974, de la Première Convention Française de Science-Fiction et de deux autres festivals. En 1979 ; en collaboration avec Lino Aldani, il réalise Demain l’Italie, une anthologie consacrée aux auteurs italiens. En 1980, il participe à la Grande Enciclopedia della Fantascienza, Dizionario Enciclopedico des éditions Del Drago, Milan. En 1981, toujours avec Lino Aldani, il publie chez Presses-Pocket La Science-Fiction Italienne — L'Opéra de l'Apocalypse dans la collection Le Livre d'Or de la Science-Fiction. En 1988, il invite notamment l’acteur emblématique du Fantastique Christopher Lee lors d’un Festival International de l'Imaginaire à la Maison des Congrès de Clermont-Ferrand.

Animateur de stages d’initiation à la science-fiction dans des bibliothèques départementales de prêt, il a dispensé des cours sur les littératures de l’imaginaire à l’Université Plaise Pascal de Clermont-Ferrand dans le cadre de l’I.U.P. Métiers entre 2000 et 2008. Fondateur du Grand Prix de l'Imaginaire en 1974, il en a assuré la présidence jusqu’en 2014. Collaborateur régulier à L’Écran fantastique depuis 2013, il participe à la rédaction de la revue Galaxies. Parallèlement, il fonde en 2013 l'association Gandahar en compagnie de passionnés de son département et en septembre 2015, organise le salon du Livre “Les Aventuriales”. 

 

Début 2018, l’association Gandahar devient l’association Aventuriales (www.aventuriales.fr) tandis que la revue ouvre une toute nouvelle association, les Éditions GandahaR (www.gandahar.net), avec à sa tête JP Fontana et Christine Brignon.

 

La revue Gandahar a été citée au Grand Prix de l’Imaginaire 2018 avec une mention spéciale pour son numéro 8 consacré à Robert Young. 

 

Membre du jury du Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand en 1980. Lauréat du Prix Cyrano en 2006. 


Liens

Book-Station 

 

Noosfère

 

 

  


Bibliographie séléctive

L'autre côté de nulle part

 

Editions Armada 

 

Jean-Pierre Fontana maîtrise un grand nombre de genres littéraires, mais c’est dans l’art subtil de la nouvelle qu’il excelle.

 

Lire ses nouvelles, c’est s’immerger avec plaisir au coeur de mondes insolites que son style actif et imagé évoque de façon quasi cinématographique. Et en technicolor encore !

 

Après l’important recueil Souvenirs de Demain, paru chez le même éditeur, L’autre Côté de nulle part vient compléter la palette aux multiples talents de l’auteur. Il nous ouvre d’autres portes inattendues car rien ne fait peur à ce diable d’homme, incapable de résister, pour peu qu’on le lui demande, à de nouvelles expérimentations.

 

 

L'aventurière de l'espace

 

L'ivre-book éditions

 

Aventurière délurée, un peu sauvageonne, souvent hors-la-loi, la belle Ilyana ne s’attendait pas à être sollicitée par l’Éminence Grise de l’Expansion. Pour rétablir l’ordre et éradiquer les cultes maléfiques dans certaines colonies humaines de la Galaxie. 

Mais l’intrépide demoiselle n’a pas l’intention d’affronter d’ignobles trafiquants, d’infâmes gourous et de diaboliques créatures pour les beaux yeux du moine de Belle-Épine. Surtout s’il lui faut dévoiler l’intégralité de ses charmes et payer de sa personne. À tout péché miséricorde, bien entendu, que le saint homme ne saurait lui refuser. Surtout si l’absolution s’accompagne de sommes rondelettes. 

Avatar de la Jirel de Joiry de Catherine Moore, Ilyana ne manque heureusement ni de ressources ni de griffes pour venir à bout d’adversaires aussi diaboliques que le Scolopendre, aussi monstrueux que la créature de Caescum, aussi imprévisible que le Serpentaire.

 

Des aventures hautes en couleur contées de main de maître par Jean-Pierre Fontana.

 

 

Dimension Lino Aldani

 anthologie

 

Rivière blanche

 

Lino Aldani - 29 mars 1926 à San Cipriano Po, Lombardie - 30 janvier 2009 à Pavie - a débuté dans la science-fiction en 1960. En 1961 il publie un essai La Fantascienza (La Tribuna, Plaisance), premier livre sur la science-fiction paru en Italie. En 1963, il fonde la revue Futuro qui disparaitra l'année suivante mais qu'il reprendra avec Ugo Malaguti en 1988 sous le titre Futuro Europa, revue qui poursuit aujourd'hui encore sa vocation de publier des écrivains européens. Il a écrit des romans, de nombreuses nouvelles, des scénarios pour la télévision et une pièce de théâtre. Roland Stragliati a écrit dans la notice qu'il consacrait à l'auteur : « Aldani dit devoir beaucoup à Conrad, à Stevenson et, surtout, à Sartre dont Le mur et La chambre lui ont suggéré le point de départ de deux de ses récits. Pour ce qui est de la science-fiction proprement dite, il ne fait point mystère d'admirer Bradbury, non plus que d'avoir une prédilection pour le thème de la société de demain. Nous n'ajouterons pas qu'il a du talent : c'est l'évidence même. » Puisse ce recueil donner envie de découvrir ou de redécouvrir un écrivain dont l'œuvre a été traduite dans un grand nombre de pays, qui fut de son vivant le chef de file et le maître incontesté da la science-fiction italienne, mais qui fut aussi parmi les plus attachants, les plus sincères et les plus modestes qu'il m'ait été donné de rencontrer. Jean-Pierre Fontana