Nos invités - Lilie Bagage, Adrien Tomas, Célia Flaux

Lilie Bagage

Lilie Bagage est tombée dans la marmite de l’écriture quand elle était toute petite. À cinq ans, elle racontait des histoires de poudre magique qui soignent des réveils en retard, et se disait qu’entre les métiers d’archéologue, de médecin ou d’écrivain, elle n’arriverait sûrement pas à se décider. Peu après, elle a croisé les fées de l’imaginaire et fait la connaissance de Ray Bradbury, Roger Zelazny, Philip K. Dick ou Terry Pratchett. Grâce à eux, elle en tenait enfin la preuve : l’univers était multiple. Elle a ensuite quitté son île natale, s’est installée dans la région lyonnaise et validé des diplômes.

Depuis, elle a recommencé à raconter des histoires. Comme avant. Parce qu’il faut avouer que c’est une façon économique de voyager et d’emmener plein de monde avec soi.

Lorsqu’elle n’est pas en train de jouer les documentalistes, elle gribouille des textes. Les Larmes

de yāda, son premier roman, est publié aux éditions Nestiveqnen. Elle a publié trois tomes d’une série Jeunesse destinée aux 9 ans et plus, Puce et Globule, mêlant dans un cocktail très original aventures, sciences et jeux/quiz.

Nos invités


Célia Flaux

Rêveuse et étourdie, Célia Flaux vit parfois à Poitiers, parfois dans les nuages. Au gré de son inspiration, elle écrit des contes d’hier, des nouvelles d’aujourd’hui, des romans de science-fiction et de fantasy. Entre deux histoires, elle assouvit sa passion pour le beau papier en pliant des origamis. Elle travaille ses textes avec le soutien de Cocyclics, un collectif d’auteurs de l’imaginaire qui pratiquent l’échange et l’entraide pour améliorer leurs textes. Elle a publié Iceltane aux éditions Voy’el en 2015 et Le Cirque Interdit chez Scrinéo en février 2019.

Adrien Tomas

Romancier. Adrien Tomas est taillé pour l’Aventure. Déjà, il est né en

Picardie dans les années 80 ! Malheureusement, quand il est devenu grand, les Dragons avaient disparu, les Elfes s’étaient planqués et les donjons lugubres étaient remplis de cordons de velours et d’écriteaux déprimants, du genre « ne pas toucher, Napoléon a pioncé là-dedans ». Du coup, il se plonge dans la fantasy, dévorant Tolkien, Gemmell, Scott Card ou Eddings, il acquiert son premier jeu vidéo, et sombre définitivement dans le geekisme (qui à l’époque n’était pas encore une qualité). Renouant avec son envie d’aventures et de découvertes, il choisit de suivre des études d’écologie. Il étudie à Aix-en-Provence, Marseille, Metz, Lille, La Rochelle et Montpellier ; et exerce des activités aussi diverses que libraire, éleveur d’anémones, chasseur de tortues ou cuisinier dans un restaurant de flammekueches. Il écrit un peu, de temps en temps, pour s’amuser et se plonger dans d’autres mondes. Un soir, en plein hiver, pour lutter contre l’ennui et l’isolement glacial imposé par les températures lorraines, il crée une nouvelle histoire, sur un coup de tête. Trois ans plus tard, il boucle le manuscrit. Le reste, comme on dit, n’est que de l’histoire. La sienne, du coup.


Adrien Tomas participera

samedi 28 septembre à 14h30 à la Table ronde : 

 

 Le Steampunck à destination jeunesse

 

Table ronde animée par Luce Basseterre, avec Lucie Pierrat Pajot et Axelle Colau