Dans l'attente des Aventuriales 2016, Gaëlle, Marielle et Dominique ont souhaité s'entretenir avec certains de nos invités. Retrouvez ci-dessous le sommaire de ses interviews


Invité d'honneur 2021 - Peter F Hamilton

© Rebecca Lewis

 

Peter F. Hamilton,

invité d’honneur des Aventuriales 2021.

 

L’humain qui arpente les étoiles.

 

 

Ses dix premiers romans se sont vendus à plus de 2 millions d’exemplaires. Il est le maître incontesté du Space Opera britannique, il n’a pas pu nous rejoindre en 2020, mais les Aventuriales ont la joie d’accueillir -cette fois-ci c’est la bonne ! - les 25 et 26 septembre 2021 l’immense Peter F Hamilton.

Né le 2 mars 1960 dans le comté de Rutland au royaume Uni, Peter F. Hamilton arrête ses études dans sa vingtième année suite à des problèmes familiaux et se lance dans l’écriture. Nourri des récits d’anticipation d’Arthur C. Clarke, Robert Heinlein, EE « Doc » Smith ou Isaac Asimov, il reprend naturellement les thèmes qu’il a aimés chez ces Grands Anciens pour les inclure dans ses écrits.

 

Le succès viendra dès 1987 et ne s’est pas démenti depuis.

 


 

Il a publié en France plus d’une vingtaine d’ouvrages dont les cycles de :

 

-          Greg Mandel (ed. Bragelonne) : 3 romans policiers situés dans un futur proche ; une Angleterre envahie par les eaux du réchauffement climatique, un héros vétéran de guerre doté de pouvoirs psychiques,

 

-          L’immense Rupture dans le réel, (ed. Robert Laffont ; Ailleurs et Demain) : Space Opera mâtiné de fantastique et d’horreur, publié en France en 6 volumes mais qui constitue en fait un seul roman de près de 4000 pages : Les morts reviennent de l’au-delà prendre possession des vivants dans une humanité qui s’est répandue dans les étoiles sur une myriade de planètes et de colonies artificielles intelligentes.

 

-          Le non moins immense cycle du Commonwealth (ed. Bragelonne) qui comprend quatre cycles de romans qui peuvent néanmoins se lire indépendamment. Nous explorons une humanité qui a, là encore, essaimé dans les étoiles mais s’est débarrassée de la contrainte de la mort et se trouve, dans le cycle principal L’étoile de Pandore (4 romans) confrontée à une menace qui la dépasse.

 

Il est aussi à l’aise dans la pure science-fiction que dans les intrigues policières, comme en témoigne le diptyque La Grande route du Nord (univers du Commonwealth) qui mélange une enquête minutieuse sur un meurtre impossible et une chasse au monstre sur une planète censément déserte. Les deux sont menés en parallèle et l’on suit jour après jour leur développement. Par ailleurs la Trilogie du vide (cycle du Commonwealth également) se déroule pour partie dans un univers de Fantasy !

 

Lire la suite